Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Tchétchènes en exil : un peuple sans visage

Numéro 8 Août 2007 par Soultan Iachourkaev

août 2007

Soul­tan Iachour­kaev est né en 1942. Dépor­té à l’âge de deux ans, il gran­dit au Kaza­khs­tan, tan­dis que plu­sieurs membres de sa famille, dont sa petite sœur et son petit frère, meurent en exil. Il rentre en Tchét­ché­nie en 1957. Après ses études, il tra­vaille comme juge d’ins­truc­tion tout en écri­vant des nou­velles. Il est l’un des pre­miers écri­vains tchét­chènes à consa­crer des récits à la dépor­ta­tion, thème inter­dit jus­qu’à l’ar­ri­vée au pou­voir de Gor­bat­chev, qui cepen­dant n’au­to­rise pas leur publi­ca­tion. Aujourd’­hui, il est réfu­gié et vit dans un vil­lage de Flandre, où il se dit poète et pay­san, se consa­crant alter­na­ti­ve­ment à l’é­cri­ture et à son pota­ger. Il a publié en 2006, Sur­vivre en Tchétchénie.