Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Porn studies ou research porn ?

Abo Numéro 6 — 2018 - porn studies porno Société par Renaud Maes

octobre 2018

Peut-on étu­dier le por­no ? Que ce soit dans la pos­ture du cher­cheur, la défi­ni­tion de l’objet, les rap­ports entre dis­cours et pra­tiques, les « porn stu­dies » ne manquent pas d’écueils. Le plus grand risque est de se trou­ver englué dans le débat du « pour ou contre » qui est à la source de l’invisibilisation d’une série d’enjeux posés par le por­no, sa pro­duc­tion et ses acteurs.

Dossier

Peut-on étu­dier le por­no ? Que ce soit dans la pos­ture du cher­cheur, la défi­ni­tion de l’objet, les rap­ports entre dis­cours et pra­tiques, les « porn stu­dies » ne manquent pas d’écueils. Le plus grand risque est de se trou­ver englué dans le débat du « pour ou contre » qui est à la source de l’invisibilisation d’une série d’enjeux posés par le por­no, sa pro­duc­tion et ses acteurs.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Renaud Maes


Auteur

Renaud Maes est docteur en Sciences (Physique, 2010) et docteur en Sciences sociales et politiques (Sciences du Travail, 2014) de l’université libre de Bruxelles (ULB). Il a rejoint le comité de rédaction en 2014 et, après avoir coordonné la rubrique « Le Mois » à partir de 2015, il est devenu rédacteur en chef de {La Revue nouvelle} en novembre 2016. Il est également professeur invité à l’université Saint-Louis (Bruxelles) et à l’ULB, et mène des travaux de recherche portant notamment sur l’action sociale de l’enseignement supérieur, la prostitution, le porno et les comportements sexuels, ainsi que sur le travail du corps. Depuis juillet 2019, il est président du comité belge de la Société civile des auteurs multimédia (Scam.be).