Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Les services de proximité

Numéro 01/2 Janvier-Février 2007 par Marthe Nyssens

janvier 2007

Les ser­vices d’aide aux per­sonnes sont aujourd’­hui le fait tant d’o­pé­ra­teurs mar­chands que non mar­chands, avec pour effet leur mise en concur­rence. Les orga­ni­sa­tions d’é­co­no­mie sociale occupent une place ori­gi­nale dans un espace inter­mé­diaire entre admi­nis­tra­tion domes­tique, réci­pro­ci­té, mar­ché et redis­tri­bu­tion. Par cette ori­gi­na­li­té, ces ini­tia­tives posent une ques­tion à la régu­la­tion publique qui pen­dant long­temps n’a pas été enten­due, les poli­tiques publiques étant his­to­ri­que­ment construites sur le cloi­son­ne­ment entre éco­no­mies mar­chande et non mar­chande. En s’ap­puyant sur ses spé­ci­fi­ci­tés, l’é­co­no­mie sociale peut cher­cher à trou­ver des com­pro­mis entre dif­fé­rents types d’é­co­no­mie et de tra­vail, com­pro­mis qui se négo­cient géné­ra­le­ment dans des espaces publics de proxi­mi­té qui per­mettent, poten­tiel­le­ment, de répondre à ces ser­vices à haute den­si­té relationnelle.