Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

La psychanalyse sauvera-t-elle notre âme ?

Numéro 1 Janvier 2001 par Claude Vandevyver

août 2016

On peut dire que la psy­cha­na­lyse fait par­tie de la culture géné­rale de “l’hon­nête homme” d’au­jourd’­hui, qui a déjà enten­du par­ler du com­plexe d’Œ­dipe, du stade oral ou de la subli­ma­tion. Et en même temps, c’est une dis­ci­pline com­plexe, vaste, et qui a son propre jar­gon tech­nique. Il y a donc une dif­fi­cul­té à par­ler de la psy­cha­na­lyse à un public inté­res­sé et culti­vé mais non spé­cia­liste en la matière. C’est pour­tant une demande adres­sée régu­liè­re­ment au psy­cha­na­lyste, à savoir d’ex­pli­quer les fon­de­ments de la psy­cha­na­lyse, les idées de base, les impli­ca­tions thé­ra­peu­tiques et éga­le­ment d’é­va­luer sa per­ti­nence et son rôle, voire sa cré­di­bi­li­té, dans le monde d’au­jourd’­hui. Vaste pro­gramme ! Et cepen­dant, d’une cer­taine façon, la psy­cha­na­lyse pose aujourd’­hui les ques­tions cru­ciales à notre socié­té, notre socié­té moderne occi­den­tale, tech­nique, scien­ti­fique et post­chré­tienne, domi­née par l’é­co­no­mie de mar­ché et qui semble navi­guer à vue sans repères solides.

Claude Vandevyver


Auteur

psychanalyste et psychothérapeute