Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Enseignement, il faut rééquilibrer les priorités en FWB

Abo Numéro 8 – 2018 par Jean-Paul Lambert

décembre 2018

En Bel­gique fran­co­phone, l’enseignement supé­rieur connait un défi­nan­ce­ment depuis 1997, alors que l’enseignement obli­ga­toire a fait l’objet d’une série d’investissements sur la même période. Mal­gré la « prio­ri­té bud­gé­taire exclu­sive » don­né à l’enseignement obli­ga­toire, il reste peu « per­for­mant » en com­pa­rai­son avec d’autres pays voi­sins. Com­ment déco­der les arbi­trages bud­gé­taires en matière d’enseignement ? Sur­tout quelles seraient les pistes d’une poli­tique bud­gé­taire plus rationnelle ?

Articles

En Bel­gique fran­co­phone, l’enseignement supé­rieur connait un défi­nan­ce­ment depuis 1997, alors que l’enseignement obli­ga­toire a fait l’objet d’une série d’investissements sur la même période. Mal­gré la « prio­ri­té bud­gé­taire exclu­sive » don­né à l’enseignement obli­ga­toire, il reste peu « per­for­mant » en com­pa­rai­son avec d’autres pays voi­sins. Com­ment déco­der les arbi­trages bud­gé­taires en matière d’enseignement ? Sur­tout quelles seraient les pistes d’une poli­tique bud­gé­taire plus rationnelle ?

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Jean-Paul Lambert


Auteur