Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Crise de la gouvernance politique. Le pouvoir enchaîné

Numéro 11 Novembre 2002 par Pol Zimmer

janvier 2009

La crise de la gou­ver­nance poli­tique est au coeur des problèmes
poli­tiques contem­po­rains et est sus­cep­tible d’in­ter­pré­ta­tions diverses
 : à l’heure où les dif­fé­rentes forces poli­tiques belges s’apprêtent
à vivre une période de cam­pagne élec­to­rale et de négo­cia­tions, le
livre d’A­lain Era­ly, Le pou­voir enchai­né : être ministre en Belgique1,
vient ques­tion­ner la manière de voir le débat poli­tique comme un
débat d’i­dées, qui porte sur le déve­lop­pe­ment de la socié­té et du
monde. Et si c’é­taient les néces­si­tés des orga­ni­sa­tions, des partis,
des hommes et des femmes poli­tiques qui expli­quaient les modes
de fonc­tion­ne­ment de la socié­té poli­tique plu­tôt que l’approche
idéo­lo­gique ? Et si c’é­taient les stra­té­gies des acteurs qui permettaient
d’en appré­hen­der la part impli­cite à par­tir de leur volon­té de
conqué­rir le pou­voir et de repro­duire leurs posi­tions ? N’est-ce pas
davan­tage à par­tir de là que peut se lire la crise de la gouvernance
poli­tique, dans une socié­té pila­ri­sée comme la nôtre ? En partant
du « com­ment cela se passe » plu­tôt que du « pourquoi ».