Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Le processus de Kimberley a‑t-il un avenir ?

Abo Blog - e-Mois par Kim Tondeur

avril 2016

Le com­merce de dia­mants est connu pour son rôle dans le finan­ce­ment des conflits armés. Depuis treize ans, un sys­tème inter­na­tio­nal de cer­ti­fi­ca­tion des dia­mants — le pro­ces­sus de Kim­ber­ley — lutte pour endi­guer le lien entre conflits et « dia­mants de sang ». En dépit des résul­tats posi­tifs cla­més par les défen­seurs du pro­ces­sus, la réa­li­té sur le ter­rain semble pour­tant moins rose. Alors que l’Union euro­péenne exa­mine en ce pre­mier semestre 2016 un pro­jet de régle­ment visant à ban­nir les « mine­rais du sang [efn_note]Les mine­rais visés par la légis­la­tion sont le tan­tale, l’or, le tungs­tène et l’étain. Voir à ce sujet la cam­pagne de Jus­tice et Paix, CIDSE et Eur­AC.[/efn_note]», se pen­cher sur Kim­ber­ley est salu­taire, tant les leçons à en tirer peuvent nous aider à être les archi­tectes d’une légis­la­tion plus efficace…

e-Mois

Le com­merce de dia­mants est connu pour son rôle dans le finan­ce­ment des conflits armés. Depuis treize ans, un sys­tème inter­na­tio­nal de cer­ti­fi­ca­tion des dia­mants — le pro­ces­sus de Kim­ber­ley — lutte pour endi­guer le lien entre conflits et « dia­mants de sang ». En dépit des résul­tats posi­tifs cla­més par les défen­seurs du pro­ces­sus, la réa­li­té sur le ter­rain semble pour­tant moins rose. Alors que l’Union euro­péenne exa­mine en ce pre­mier semestre 2016 un pro­jet de régle­ment visant à ban­nir les « mine­rais du sang [efn_note]Les mine­rais visés par la légis­la­tion sont le tan­tale, l’or, le tungs­tène et l’étain. Voir à ce sujet la cam­pagne de Jus­tice et Paix, CIDSE et Eur­AC.[/efn_note]», se pen­cher sur Kim­ber­ley est salu­taire, tant les leçons à en tirer peuvent nous aider à être les archi­tectes d’une légis­la­tion plus efficace…

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Kim Tondeur


Auteur

Volontaire à la Commission Justice et Paix