Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Le prix de la procrastination européenne ? 3 millions d’emplois

Abo Blog - Délits d’initiés - Chine économie emploi Europe par Olivier Derruine

août 2016

Tous les pro­jec­teurs sont bra­qués sur les trai­tés trans­at­lan­tiques, prin­ci­pa­le­ment le TTIP (dont l’abandon des négo­cia­tions semble une option de plus en plus pro­bable) et, de plus en plus du CETA, au fur et à mesure que les étapes de la signa­ture au Conseil, du vote au Par­le­ment euro­péen et de la rati­fi­ca­tion natio­nale approchent. Par consé­quent, reste dans l’angle mort des par­ti­sans d’une autre mon­dia­li­sa­tion une impor­tante ques­tion de poli­tique com­mer­ciale qui devra être tran­chée avant le 11 décembre 2016 et dont l’impact éco­no­mique à moyen terme serait supé­rieur à celui des trai­tés transatlantiques.

Délits d’initiés

Tous les pro­jec­teurs sont bra­qués sur les trai­tés trans­at­lan­tiques, prin­ci­pa­le­ment le TTIP (dont l’abandon des négo­cia­tions semble une option de plus en plus pro­bable) et, de plus en plus du CETA, au fur et à mesure que les étapes de la signa­ture au Conseil, du vote au Par­le­ment euro­péen et de la rati­fi­ca­tion natio­nale approchent. Par consé­quent, reste dans l’angle mort des par­ti­sans d’une autre mon­dia­li­sa­tion une impor­tante ques­tion de poli­tique com­mer­ciale qui devra être tran­chée avant le 11 décembre 2016 et dont l’impact éco­no­mique à moyen terme serait supé­rieur à celui des trai­tés transatlantiques.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Olivier Derruine


Auteur

économiste, conseiller au Parlement européen