Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Communauté germanophone de Belgique (Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens)

Blog - Lexique politique belgo-néerlandais par

décembre 2015

La Com­mu­nau­té ger­ma­no­phone (Deutschs­pra­chige Gemein­schaft) est une des trois Com­mu­nau­tés cultu­relles consti­tu­tives de la Bel­gique fédé­rale. Elle est consti­tuée des deux can­tons ger­ma­no­phones de Wal­lo­nie (Eupen et Saint-Vith), autre­ment du ter­ri­toire de la région de langue alle­mande. Créée en 1970 et dotée en 1980 d’un Par­le­ment et d’un Gou­ver­ne­ment, cette enti­té fédé­rée est consti­tu­tion­nel­le­ment dénommée […]

Lexique politique belgo-néerlandais

La Com­mu­nau­té ger­ma­no­phone (Deutschs­pra­chige Gemein­schaft) est une des trois Com­mu­nau­tés cultu­relles consti­tu­tives de la Bel­gique fédé­rale. Elle est consti­tuée des deux can­tons ger­ma­no­phones de Wal­lo­nie (Eupen et Saint-Vith), autre­ment du ter­ri­toire de la région de langue alle­mande.

Créée en 1970 et dotée en 1980 d’un Par­le­ment et d’un Gou­ver­ne­ment, cette enti­té fédé­rée est consti­tu­tion­nel­le­ment dénom­mée Com­mu­nau­té ger­ma­no­phone de Bel­gique (Deutschs­pra­chige Gemein­schaft Bel­giens), une déno­mi­na­tion cou­ram­ment abré­gée en DG. Depuis 2011, fortes de leur nou­velle auto­no­mie consti­tu­tive, les auto­ri­tés ger­ma­no­phones ont par ailleurs recours offi­cieu­se­ment à l’appellation Ost­bel­gien (Bel­gique orien­tale) et le nom de domaine de la DG est www.ostbelgienlive.be.

La juri­dic­tion de la Com­mu­nau­té ger­ma­no­phone s’étend sur la seule région de langue alle­mande. Ses com­pé­tences sont essen­tiel­le­ment d’ordre « extra­ter­ri­to­rial » : ensei­gne­ment (mater­nel, obli­ga­toire et supé­rieur), culture (médias, sports et loi­sirs) et « matières per­son­na­li­sables » (san­té, aide sociale).

Cepen­dant, entre 1995 et 2005, la Wal­lo­nie a trans­fé­ré cer­taines de ses com­pé­tences régio­nales à la DG : Emploi, tutelle sur les com­munes et zones de police (ZIP), finan­ce­ment des com­munes (Fonds des com­munes et Tra­vaux finan­cés), Monu­ments et sites, fouilles archéo­lo­giques, fabriques d’église, funé­railles et sépultures.

Le finan­ce­ment de la DG est uni­que­ment assu­ré par une dota­tion fédé­rale. Contrai­re­ment aux Régions, elle n’a ni fis­ca­li­té propre ni capa­ci­té d’emprunt. Cette par­ti­cu­la­ri­té a des consé­quences concrètes sur le finan­ce­ment de l’enseignement en Bel­gique germanophone.

Les textes légis­la­tifs adop­tés par le Par­le­ment de la Com­mu­nau­té ger­ma­no­phone de Bel­gique (Par­la­ment der Deutschs­pra­chi­gen Gemein­schaft Bel­giens) sont appe­lés décrets.