Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Art et individualisme

Abo Numéro 2 - 2020 par Malika Es-Saïdi

mars 2020

S’il est un terme que l’on s’empresse d’accoler à l’artiste, c’est bien celui d’individualiste, avec des conno­ta­tions plus ou moins posi­tives. C’est un aprio­ri que nuance d’emblée l’artiste plas­ti­cien Pas­cal Ber­nier qui constate beau­coup d’égocentrisme, mais peu de cet indi­vi­dua­lisme pour­tant pro­pice, selon lui, à une pen­sée libre et cou­ra­geuse. Petite réflexion à l’occasion de ren­contres avec des artistes plas­ti­ciens contem­po­rains vivant en Belgique.

Dossier

S’il est un terme que l’on s’empresse d’accoler à l’artiste, c’est bien celui d’individualiste, avec des conno­ta­tions plus ou moins posi­tives. C’est un aprio­ri que nuance d’emblée l’artiste plas­ti­cien Pas­cal Ber­nier qui constate beau­coup d’égocentrisme, mais peu de cet indi­vi­dua­lisme pour­tant pro­pice, selon lui, à une pen­sée libre et cou­ra­geuse. Petite réflexion à l’occasion de ren­contres avec des artistes plas­ti­ciens contem­po­rains vivant en Belgique.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Malika Es-Saïdi


Auteur

journaliste, cinéaste documentariste et artiste plasticienne. De 2017 à 2019, elle a été galeriste (Art Stories, Bruxelles, www.artstories.be)