logo

Sophie André


Auteur

Sophie André est criminologue, chargée de cours (ULiège)
Elle a consacré son mémoire de master à la pénologie, soit à la réflexion sur le sens de la peine. Un premier contrat de recherche oriente ses travaux vers la “délinquance environnementale”, de la petite incivilité (dépôt d’immondices par des particuliers dans les bois, par exemple) jusqu’à des formes de criminalité plus graves, quand des déchets toxiques sont déversés dans les cours d’eau, par exemple.
Sophie André décide ensuite d’entamer un doctorat sur la problématique de la prostitution qu’elle envisage sous un triple point de vue, historique, légal et sociétal. Parallèlement, elle suit un certificat en victimologie et mène plusieurs recherches sur la criminalité organisée ou sur la mortalité par arme à feu.

À quoi sert la criminologie ?

Numéro 02 – 2022 criminologiesciences sociales - par Christophe Mincke - Sophie André -


C’est pour tenter d’approcher la complexité de la relation entre les sciences humaines et sociales et les sociétés dont elles sont issues que nous avons choisi de nous pencher sur une branche de ces sciences, souvent méconnue ou mal connue : la...

Grandeur et misère de la criminologie. Retour sur quelques enjeux épistémologiques

ABO Numéro 02 – 2022 criminologiesciencesciences sociales - par Sophie André -


En Belgique, la criminologie constitue une discipline, ou à tout le moins un champ d’études, institutionnalisé par la plupart des universités belges. Si l’on peut se réjouir de la place qu’elle occupe aujourd’hui, de ses développements passés et à...

Victime ou délinquant ?

ABO Numéro 7 – 2020 criminalitéprostitution - par Sophie André -


Quelles seraient les grilles de lecture criminologiques adaptées pour penser le phénomène prostitutionnel ? Au travers d’une analyse quantitative, cet article montre le caractère inadapté des classifications catégorielles et, singulièrement, des...