logo

Anathème


Auteur

Autrefois roi des rats, puis citoyen ordinaire du Bosquet Joyeux, Anathème s’est vite lassé de la campagne. Revenu à la ville, il pose aujourd’hui le regard lucide d’un monarque sans royaume sur un Royaume sans… enfin, sur le monde des hommes.
Son expérience du pouvoir l’incite à la sympathie pour les dirigeants et les puissants, lesquels ont bien de la peine à maintenir un semblant d’ordre dans ce monde qui va à vau-l’eau.

Une humiliation d’un autre âge

Octobre 2013 - par Anathème -


ls ont bien raison. Voilà, c’est comme ça. Les baptêmes sont un rituel d’un autre âge. Parce qu’ils ont beau dire que c’est un rituel d’initiation et que toute initiation est fondée sur une épreuve, c’est une façon préhistorique de se comporter....

Mise à SAC

Octobre 2013 - par Anathème -


Sur son scooter aux couleurs de la Ville, il est en maraude. Discret au cœur de la ville, se fondant dans l’incessante circulation, masqué par la visière de son casque, il louvoie avec aisance, l’œil aux aguets. Rien n’échappe à son regard. Il la...

Fir d’ esse Walon !

Septembre 2013 - par Anathème -


Longtemps, je me suis refusé au nationalisme. Défiler en culotte courte ou bottes d’équitation avec des fascistes flamands, des indépendantistes bretons, des autonomistes québécois, des isolationnistes catalans, des terroristes basques ou des...

Synthétisez ce sein que vous ne sauriez montrer

Septembre 2013 - par Anathème -


Parfois, des informations essentielles échappent à l’attention des observateurs les plus vigilants. Ainsi, saviez-vous qu’Olivia Wilde avait montré ses seins[1] ? Enfin, pas vraiment, mais presque. Disons plutôt qu’en les cachant, elle s’est obligée à...

Un juste retour des choses. L’expertise des pays émergents au service de l’Occident

Août 2013 - par Anathème -


Des années durant, nos conseillers techniques et militaires ont parcouru le monde pour aider à des transferts de technologies et de savoir-faire. Les jeunes dictatures issues de la décolonisation avaient tout à apprendre des métropoles en matière de...

Une oasis dans un monde furieux

Juillet 2013 - par Anathème -


Ce billet a été publié dans le numéro 2011/4 de la Revue nouvelle dont le dossier central s’intitulait « Monde arabe et effet yoyo ?« . Son actualité après que Didier Reynders a déconseillé de se rendre en vacances en Egypte nous incite à le republier ici....

Un œil noir te regarde

Juin 2013 - par Anathème -


Les caméras de sécurité ont montré leurs limites. Les criminologues avaient raison : elles provoquent un déplacement de la délinquance et n’œuvrent qu’à une prévention minimale, celle du passage à l’acte dans leur champ de vision. Il n’est en outre rien de...

Nihilistes ?

Juin 2013 - par Anathème -


Nihilistes ! On nous accuse d’être nihilistes ! Notre société sans valeurs sombrerait dans la permissivité faute de croire en quoi que ce soit. Il conviendrait de s’arc-bouter sur les croyances traditionnelles, sur la façon de penser de nos...

Défilé

Juin 2013 - par Anathème -


On n’invente rien. Ou si peu. Prenez la mode, par exemple : une répétition cyclique du même ! Ce qui s’exhibe aujourd’hui ressemble à s’y méprendre à ce qui passait à la télévision en 1985 ! Et, à nouveau, des mannequins dont on nous prétend qu’ils sont des...

Persiste et signe

Mai 2013 - par Anathème -


Ils ont parfaitement raison, nos bienfaiteurs en politique : nous n’attendons qu’un signe. « Il suffira d’un signe, un matin » disait le chanteur (je n’ose parler de poète). Il avait raison. Que dire alors d’un flot incessant de signes, se bousculant, se...

Sécurités

Mai 2013 - par Anathème -


L’insécurité est le plus grave problème de notre société. La sécurité est un droit fondamental, celui de ne pas risquer sa peau à chaque pas, de ne pas se voir soumis aux insultes et quolibets parce qu’on est une femme, de ne pas avoir à protéger ses...

Mea culpa

Mai 2013 - par Anathème -


L’Internet a ses méandres qu’il est parfois amusant d’explorer, mais il arrive que l’on s’y égare jusqu’à se retrouver dans un bras mort, les pieds dans la vase, les sangsues aux mollets et la peur au ventre. Il y a quelque jour, je cliquai sur un lien...