logo
Lancer la vidéo

Ryanair : très seuls, mais heureusement nombreux

ABO Numéro 08 Décembre 2023 action socialeconflit social - par Didier Lebbe -

Que nous apprennent plus de 20 ans de lutte sur les rapports entre multinationales, politiques et syndicats ? L’exemple extrême de Ryanair met en évidence la démission du politique, l’importance d’alliances européennes « par en bas » et la nécessité de construire le syndicalisme dans la durée.

Que nous apprennent plus de 20 ans de lutte sur les rapports entre multinationales, politiques et syndicats ? L’exemple extrême de Ryanair met en évidence la démission du politique, l’importance d’alliances européennes « par en bas » et la nécessité de construire le syndicalisme dans la durée. Genèse du mouvement de lutte Depuis 2001, la stratégie low cost de Ryanair repose notamment sur la transposition partout en Europe du droit social irlandais, beaucoup moins favorable au personnel que le droit belge. Dès 2003, la CNE a contesté l’application de ce...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Didier Lebbe


Auteur

est licencié en sociologie à l’UCL. Il a commencé une carrière syndicale en 2002 à la CNE (Centrale Nationale des Employés-CSC). Depuis 2013, il s’occupe des entreprises de logistique et des compagnies aériennes. En 2018, il est à la base de la création du mouvement informel européen « Ryanair Must Change ».