logo
Lancer la vidéo

Le salut scolaire par le numérique. Analyse de quelques leçons à tirer du premier confinement

ABO Numéro 08 – 2021 Covid-19criseenseignementenseignement à distanceenseignement virtuel - par Azzedine Hajji -

La crise sociale, économique et sanitaire provoquée par la Covid-19 a aussi été (et continue d’être d’ailleurs) une crise scolaire. Improvisée et mal préparée, l’introduction massive de l’enseignement à distance via les technologies numériques lors du premier confinement s’est révélée laborieuse. Le recul critique doit dès lors nous encourager à ne pas disjoindre la réflexion les concernant des enjeux structurels du système éducatif.

Le premier confinement au mois de mars 2020 a marqué une rupture (notamment) physique de plusieurs mois (jusqu’à six pour certain·e·s d’élèves) avec l’institution scolaire. Très vite, les pouvoirs publics ont souhaité laisser aux établissements scolaires la possibilité de proposer du travail à domicile afin d’assurer une certaine « continuité des apprentissages » [1]. Par souci d’égalité, des balises ont néanmoins été tracées par la ministre de l’éducation : le travail exigé ne pouvait pas porter sur des contenus qui n’avaient pas été préalablement abordés en...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Azzedine Hajji


Auteur

Azzedine Hajji est chercheur-doctorant en sciences psychologiques et de l’éducation à l’Université libre de Bruxelles. Il a été auparavant professeur de mathématiques dans l’enseignement secondaire, et psychopédagogue en Haute École dans le cadre de la formation initiale d’enseignant·e·s du secondaire. Ses sujets de recherche portent principalement sur les questions d’éducation et de formation, en particulier les inégalités socio-scolaires dans leurs dimensions pédagogiques, didactiques et structurelles. Les questions de racialité et de colonialité constituent également un objet de réflexion et d’action qui le préoccupent depuis près de 15 ans.