Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Le corps-traitre des vieilles·vieuxmaes

Abo Numéro 3 – 2022 - bien vieillir Vieillissement actif par Renaud Maes

avril 2022

Le pro­jet du « bien vieillir » est venu confor­ter un ensemble de repré­sen­ta­tions de l’humain comme auto-entre­pre­neur, véhi­cu­lées notam­ment au tra­vers d’une par­tie de la lit­té­ra­ture éco­no­mique. Pour­tant, la tra­hi­son iné­luc­table du corps des vieux·vieilles rap­pelle le carac­tère pro­fon­dé­ment illu­soire de l’auto-emprise indis­pen­sable à l’auto-entreprise du « bien vieillir ». Par­tant du constat que cet écueil remet pro­fon­dé­ment en ques­tion nos repré­sen­ta­tions col­lec­tives, peut-être faut-il cher­cher à en rire avec les vieilles·vieux, pour mieux construire la cri­tique sociale.

Dossier

Le pro­jet du « bien vieillir » est venu confor­ter un ensemble de repré­sen­ta­tions de l’humain comme auto-entre­pre­neur, véhi­cu­lées notam­ment au tra­vers d’une par­tie de la lit­té­ra­ture éco­no­mique. Pour­tant, la tra­hi­son iné­luc­table du corps des vieux·vieilles rap­pelle le carac­tère pro­fon­dé­ment illu­soire de l’auto-emprise indis­pen­sable à l’auto-entreprise du « bien vieillir ». Par­tant du constat que cet écueil remet pro­fon­dé­ment en ques­tion nos repré­sen­ta­tions col­lec­tives, peut-être faut-il cher­cher à en rire avec les vieilles·vieux, pour mieux construire la cri­tique sociale.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Renaud Maes


Auteur

Renaud Maes est docteur en Sciences (Physique, 2010) et docteur en Sciences sociales et politiques (Sciences du Travail, 2014) de l’université libre de Bruxelles (ULB). Il a rejoint le comité de rédaction en 2014 et, après avoir coordonné la rubrique « Le Mois » à partir de 2015, il est devenu rédacteur en chef de {La Revue nouvelle} en novembre 2016. Il est également professeur invité à l’université Saint-Louis (Bruxelles) et à l’ULB, et mène des travaux de recherche portant notamment sur l’action sociale de l’enseignement supérieur, la prostitution, le porno et les comportements sexuels, ainsi que sur le travail du corps. Depuis juillet 2019, il est président du comité belge de la Société civile des auteurs multimédia (Scam.be).