logo
Lancer la vidéo

Exil et santé mentale

Les dégâts psychologiques de la crise de l’accueil



ABO Numéro 03 mai 2023 - par Ouafa Boughir -

Malgré ses engagements politiques, l’État ne parvient pas à assurer la prise en charge médicale des demandeur∙euses d’asile, des migrant∙es en situation irrégulière et des réfugié∙es. Cela même alors que leurs besoins de protection et de soutien en santé mentale sont extrêmement importants. Cette situation accentue, de ce fait, les problématiques psychiques de ce public vulnérable.

Malgré ses engagements politiques, l’État ne parvient pas à assurer la prise en charge médicale des demandeur∙euses d’asile, des migrant∙es en situation irrégulière et des réfugié∙es. Cela même alors que leurs besoins de protection et de soutien en santé mentale sont extrêmement importants. Cette situation accentue, de ce fait, les problématiques psychiques de ce public vulnérable. Introduction En Belgique, les politiques d’asile et les politiques d’accueil relèvent de la responsabilité du gouvernement fédéral. Ainsi, c’est l’agence fédérale pour l’accueil...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Ouafa Boughir


Auteur