Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

Éviter le désastre et repolitiser le futur

Abo Numéro 2 mars 2023 par Michel Hubert

mars 2023

Avec les crises qui se mul­ti­plient et s’accélèrent, l’incertitude est deve­nue une carac­té­ris­tique essen­tielle de nos socié­tés. Il est dès lors temps de revoir notre approche des « grands pro­jets urbains ». La fra­gi­li­té qui entoure la réa­li­sa­tion d’un pro­jet comme le Métro 3 à Bruxelles et la spi­rale d’endettement dans lequel celui-ci nous place réduisent notre créa­ti­vi­té et nous empêchent d’accroître notre rési­lience et notre robus­tesse pour affron­ter cor­rec­te­ment le futur.

Dossier

Avec les crises qui se mul­ti­plient et s’accélèrent, l’incertitude est deve­nue une carac­té­ris­tique essen­tielle de nos socié­tés. Il est dès lors temps de revoir notre approche des « grands pro­jets urbains ». La fra­gi­li­té qui entoure la réa­li­sa­tion d’un pro­jet comme le Métro 3 à Bruxelles et la spi­rale d’endettement dans lequel celui-ci nous place réduisent notre créa­ti­vi­té et nous empêchent d’accroître notre rési­lience et notre robus­tesse pour affron­ter cor­rec­te­ment le futur.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Michel Hubert


Auteur

est professeur émérite invité à l’Université Saint-Louis – Bruxelles et à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Il est directeur-fondateur de la revue Brussels Studies et membre du Comité directeur du Centre Interuniversitaire d’Etude de la Mobilité (CIEM).