Skip to main content
logo
Lancer la vidéo

D’un vide à l’autre Adaptation de la formation aux besoins du marché du travail

Abo Numéro 3 – 2021 - emploi enseignement supérieur formation vide par François Fecteau

mai 2021

La recherche intense de solu­tions pour com­bler « le vide » entre for­ma­tion et emploi par de nom­breuses ins­ti­tu­tions publiques et orga­ni­sa­tions pri­vées trouve son ori­gine dans le pro­gramme néo­li­bé­ral. Elle s’inspire en par­ti­cu­lier des tra­vaux de l’école du capi­tal humain, qui réduit l’individu à un « ges­tion­naire de son stock de com­pé­tences ». Ce fai­sant, elle devient symp­to­ma­tique d’une into­lé­rance néo­li­bé­rale pour l’existence d’espaces de vie sociale qui échappent à l’activité économique.

Dossier

La recherche intense de solu­tions pour com­bler « le vide » entre for­ma­tion et emploi par de nom­breuses ins­ti­tu­tions publiques et orga­ni­sa­tions pri­vées trouve son ori­gine dans le pro­gramme néo­li­bé­ral. Elle s’inspire en par­ti­cu­lier des tra­vaux de l’école du capi­tal humain, qui réduit l’individu à un « ges­tion­naire de son stock de com­pé­tences ». Ce fai­sant, elle devient symp­to­ma­tique d’une into­lé­rance néo­li­bé­rale pour l’existence d’espaces de vie sociale qui échappent à l’activité économique.

La suite de cet article est réservée aux membres Premium

François Fecteau


Auteur

Québécois d'origine, François Fecteau a emménagé à Bruxelles pour y faire un Doctorat en sciences politiques et sociales à l'Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherches portent principalement sur l'institution néolibérale de l'imaginaire dans le champ de l'enseignement supérieur. Au fil de ses recherches, F. Fecteau a mobilisé les méthodes d'analyse critique du discours permettant de rendre compte des transformations longues des représentations du rôle des institutions d'enseignement supérieur dans la société. Depuis mars 2020, il est chercheur postdoctorant à l'UCLouvain (IACS) grâce à la bourse du Fonds de recherche Québec/Société et Culture. Ce projet de recherche vise à éclaircir le rôle des agences européennes d'assurance-qualité dans la régulation du champ de l'enseignement supérieur et leur contribution au rapprochement entre les institutions et les acteurs socioéconomiques.