logo
Lancer la vidéo

Comment l’école affecte la cohésion sociale

ABO Numéro 05 – 2022 cohésion socialeéducation - par Jean-Paul Lambert -

Dans cet article, appuyé sur des travaux récents (Lambert, 2021), nous nous intéressons à la question suivante : l’éducation peut-elle contribuer à affermir la cohésion sociale et, si oui, par quelles voies ? Certes, l’éducation semble bien jouer un rôle car les enquêtes soulignent de façon concordante le faible niveau de scolarité (égal, voire inférieur, au niveau du secondaire supérieur) des populations se percevant comme déclassées. Mais les travaux empiriques peinent jusqu’ici à identifier les voies par lesquelles l’éducation pourrait exercer ce rôle de « moteur » de la cohésion sociale [2]. C’est cette question que nous tenterons d’éclairer.

Les enquêtes régulières menées dans les pays de l’Union européenne et de l’OCDE enregistrent, depuis la fin des années 1990, la montée d’un sentiment de déclassement d’une part croissante des répondants qui, jugeant leur situation dévalorisée par rapport à celle dont jouissaient leurs parents, expriment une confiance en déclin dans les vertus de la « méritocratie » et les possibilités de mobilité sociale. Ces répondants expriment également une très faible confiance, tant à l’égard des concitoyens que des institutions (notamment politiques). Et l’érosion de cette...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Jean-Paul Lambert


Auteur