logo
Lancer la vidéo

Argentine : la « guerre sale » dans la littérature

Numéro 06/7 Juin-Juillet 2004 - par Geneviève Fabry -

La problématique de la mémoire de la « guerra sucia », la guerre sale, est d’une actualité brulante en Argentine : après une décennie marquée par les lois d’amnistie votées sous la présidence de Carlos Menem, le Parlement argentin vient de voter, en aout 2003, une révision de ces lois. Un survol de la production littéraire contemporaine et surtout postérieure à la dictature permet de montrer comment la littérature a anticipé l’expression des enjeux et des tensions sous-jacents au travail de la mémoire dans le champ social. L’œuvre du grand romancier Juan José Saer est à cet égard tout à fait significative.

Partager

Geneviève Fabry


Auteur